Environnement et développement durable

Heleneriberdy

Hélène Riberdy: responsable du comité

450  759-3503

Courriel

2015 envi 3

Le Comité régional vous invite...

Bonjour chers membres,

L'environnement vous tient à coeur ? 

Que diriez-vous d'une conférence sur l'importance de l'eau via Zoom ?

Pour en profiter, vous devez vous inscrire !
Seulement 10 personnes par secteur peuvent s'inscrire!

Faites vite!

Qui ?

Notre conférencière sera
madame Martine Chatelain enseignante à la maternelle durant 35 ans en Montérégie.

Membre du Comité environnement de la commission scolaire des Grandes-Seigneuries. Membre du réseau des Établissements verts Brundtland depuis ses début et représentante du mouvement pour le syndicat APL et maintenant membre du comité des retraités Brundtland.

Auteure du recueil La nature et moi de la fondation Monique FitzBack.

Membre du Comité environnement de l’AREQ Des Prairies-Brossard. Elle a milité pendant dix-sept ans à la Coalition Eau Secours et y a été présidente pendant cinq ans. Elle est aussi conférencière en Éducation à l’environnement.

Quoi ?

La conférence portera sur l’importance de l’eau, la nécessité de la protéger des nombreuses menaces que nous lui faisons subir,
et les moyens individuels et collectifs de le faire.

La conférencière fera un survol rapide des questions sensibles en rapport avec l’eau au Québec et nous offrira une primeur, c’est-à-dire une capsule de trois minutes expliquant le droit à l’eau aux enfants pour le dixième anniversaire de l’adoption de ce droit par l’ONU.

Pour vous inscrire, contactez Hélène Riberdy
avant le 23 février. Elle vous fera parvenir le lien Zoom le 26 février.

Vous avez donc le choix pour votre inscription :-)
Téléphone: 450-759-3503
Courriel: h_riberdy@hotmail.com

Date : 26 février 2021 - Heure : 14h00 - 15h30

Bonne conférence à toutes les personnes qui ont à coeur l'environnement !

Extrait de La Noria de novembre 2017

              Ensemble pour la protection de notre eau potable          

Le printemps dernier, je vous parlais du « Piège Énergie-Est. Eh bien bien finalement, la pression exercée par des groupes de citoyens engagés, la baisse du prix du pétrole et aussi l’ouverture possible de deux autres pipelines (Trans Montain et TransCanada Keystone) ont fait qu’Énergie-Est, pour le moment, a renoncé à faire couler le pétrole dans les cours d’eau et les terres agricoles du Québec. Espérons que nos femmes et nos hommes élus, en fonction et futurs, garderont les valves bien fermées.

Pendant ce temps, ces mêmes élus ont adopté la loi 106 qui permet à ces mêmes compagnies pétrolières de fracturer le sol pour extraire du gaz de schiste près de nos cours d’eau et de nos maisons, sur tout le territoire du Québec et ce, ans avoir à nous demander la permission… Plusieurs municipalités de Lanaudière et du Québec avaient adopté un règlement demandant un minimum de 2 km de distance d’une source d’eau potable, et dernièrement, le gouvernement a diminué les limites de distance à 175 mètres et moins. C’est presque dans votre cuisine … donc soyons vigilants. Présentement, cent trente groupes de citoyens se mobilisent contre le développement des hydrocarbures au Québec.  Je vous invite à poser un geste concret : SIGNER LA PÉTITION « NON AUX FORAGES »

https://www.nonauxforages.com/regroupement-igilance-hydrocarbure compte de la valeur de l’eau »

Benjamin Franklin

             « C’est quand le puits se tarit que nous nous rendons compte de la valeur de l’eau » Benjamin Franklin

En partenariat avec le comité de l’action sociopolitique

Le 18 octobre, vingt-cinq personnes ont répondu présentes à l’invitation de visionner le 4e volet du film « Demain », le sujet étant la démocratie

Si les citoyens reprenaient possession de la démocratie, ils pourraient appliquer les solutions. Dans le film, Olivier De Schutter, rapporteur spécial des Nations unies, dit : « La démocratie a disparu : les hommes politiques n'écoutent plus les citoyens, ils se contentent de répondre aux vœux des entreprises, qui veulent toujours plus d'une croissance aberrante. » En sommes-nous là dans nos démocraties municipale, provinciale et nationale?

Le visionnement a été suivi d’une période d’échanges, de commentaires et de questions. Ovide Bastien, professeur à la retraite, nous a donné son point de vue sur le sujet. « Convaincu qu'il fallait d'abord comprendre le monde pour le changer, j'ai ensuite poursuivi mes études sur les questions de développement international, en me concentrant sur ce domaine où je me sentais le plus faible: l'économie. Les étudiants doivent pouvoir avoir une expérience concrète de la réalité pour la comprendre. À cette fin, j'ai créé, avec des collègues du collège Dawson, le profil des Études Nord-Sud, qui comprenait un stage d'un mois au Nicaragua. Fondé en 1993, ce profil existe toujours et, après ma retraite en 2011, je collabore toujours avec ce profil de façon bénévole en gérant de petits projets te développement au Nicaragua » souligne une courte biographie de monsieur Bastien.

Nous avons retenu qu’il devient urgent de mettre en place une démocratie participative plutôt que représentative, telle qu’elle s’exerce présentement dans notre société et dans nos associations. Néanmoins, l’on constate que des assemblées citoyennes s’organisent de plus en plus dans nos démocraties locales, forçant les élus à entendre et à écouter les priorités du peuple. C’est quand les citoyens prendront le pouvoir que s’exercera la vraie démocratie.

La démocratie participative s’est pointée le nez à Sainte-Marceline-de-Kildare avec l’équipe de Martin Malo qui s’est présenté à la mairie. LE DEVOIR, 22 octobre 2017

Kofi Annan nous rappelle que : « Pour vaincre les inégalités et les horreurs qui affligent le monde, la coopération entre gouvernements ne suffit pas, il est également nécessaire que les hommes et les femmes de tous les pays développent leur perception du fait qu’ils sont citoyens du monde. »

 

 

Concours «Entreprises d'économie sociale» : résultats

Le 15 avril, à 20h, fermeture du concours. Quinze personnes avaient envoyé le formulaire de réponse. 
Douze participants sur quinze ont réussi à nommer une entreprise qui n'a été nommée par personne d'autre. Vingt-et-une entreprises ont été nommées une seule fois.  

Compte tenu du nombre de participants, notre objectif de faire nommer une diversité d'entreprises a été atteint. Les participants pouvaient nommer 3 entreprises, voici un tableau des secteurs auxquelles appartiennent ces EÉS.

Services aux personnes: 14
Arts et culture: 5
Agroalimentaire:4
Services aux entreprises: 3
Commerce de détail: 3

À l'assemblée générale de l'AREQ, le 18 avril, nous avons procédé au tirage des gagnants parmi les douize participants éligibles au tirage.Notre collaboratrice Hélène Riberdy a acheté 3 prix produits par des EÉS:

Une bouteille d'huile de chanvre de la Coop Lanaufibres,
Un billet pour l'Orchestre symphonique des jeunes de Joliette,
Un billet pour un spectacle au CRAPO

Les trois GAGNANTS sont Jean-Noël Marion, Évelyne Riberdy et Odette Sarrazin.

BRAVO  aux gagnants et  MERCI  aux participants!

La Coop LANAUFIBRES

 

L'OSJJ

 

Le  CRAPO

 

 

Projet Énergie-Est

Trois vidéos pour mieux comprendre le projet Énergie-Est

Cliquez sur ce lien: http://www.coulepascheznous.com/informe-projet-energie-est

Projet Réenchanter la vie (partie 3) du film "Demain"

Le 21 mars avait lieu la 3e présentation du film "Demain" organisée par le comité de l'environnement et en partenariat avec l'action sociopolitique sur le thème de l'économie sociale.

2017 joseph tyanAprès le visionnement du film, le conférencier, M. Joseph Tyan de la TRÉSL (Table Régionale d'Éconimie Sociale de Lanaudière) nous a expliqué ce qu'est l'économie sociale avec de nombreux exemples lanaudois.

Parmi la trentaine de participants, des membres de l'AREQ, Michel Surprenant, maire de Chertsey et Jacques Tremblay, attaché politique du député fédéral Luc Tériault.

Voici le résumé écrit par Jean-Pierre Robert. Cliquez sur ce lien:la-3e-rencontre-a-partir-du-film-demain.docx (14.25 Ko)

La règle des 3 R

2015 envi 6

Projet Réenchanter la vie (partie 2) du film "Demain"

2016 demain energies renouvelablesLa 2e projection du film "Demain" a eu lieu le 23 novembre 2016 au restaurant Centre-Ville à Joliette. Elle portait sur les énergies renouvelables.

Un résumé de Jean-Pierre Robert sur ce fichier: Les energies demain 2Les energies demain 2 (35.5 Ko)

Inscrivez la 3e projection à votre agenda qui aura lieu le 21 mars 2017. Il y aura un conférencier. Ce sera un partenariat entre l'environnement et le sociopolitique. Le sujet en sera l'économie.

Projet Réenchanter la vie (partie 1) du film "Demain"

2016 demain le film 2Une activité des plus intéressantes: le visionnement de la première partie du film "Demain", sur l'Agriculture, à laquelle 35 personnes ont participé.

Un résumé de Jean-Pierre Robert:2016 a propos du film2016 a propos du film (118.58 Ko)

Ne manquez pas la deuxième partie du film sur l'Énergie, le 23 novembre, au Restaurant Centre-ville.

Inscription à l'aide du formulaire de contact.

Rapport d'activités à l'AGS de 2016: allez à la page 2.

 

Une panoplie d'activités en mai et juin 2016

Cliquez sur ce lien pour les découvrir:2016 volet environnement activites mai juin2016 volet environnement activites mai juin (104.39 Ko)

Bilan du comité de l'environnement et du développement durable présenté à l'Assemblée générale le 26 avril 2016

Conférence-rencontre le 22 mars en partenariat avec le Syndicat de l'enseignement du syndicat (SEL)

2016 evelyneTous les détails:2016 conference sur le plastique2016 conference sur le plastique (37.63 Ko)

Que pouvons-nous faire dans  notre quotidien ? …… . Des petits gestes……..

Ces petits gestes, qui, multipliés par des milliers de personnes (environ 1500 membres de l’AREQ Lanaudière), feront qu’en bout de ligne, il y aura un impact réel sur l’environnement.

2015 envi 5         

     

           

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires

  • Jepetto
    • 1. Jepetto Le 26/10/2016
    Discussion sur le film "Demain". L'agriculture est en danger à cause des pesticides, herbicides, de la monoculture et de l'exploitation abusive.
    Une façon de changer les choses est d'encourager les petits producteurs locaux en achetant des paniers bio. Planter des légumes sur son patio, cultiver plus de légumes que de fleurs.
    Cela améliore grandement le sol!
    Un petit geste pour la planète...
  • guibourg
    Ce 2 décembre, question de m'amuser, bien que le sujet soit grave, j'ai fait ce petit test de 15 questions sur les changements climatiques. Ça ne prend que 2 minutes. http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/special/questionnaires/2015/changements-climatiques/index.html.J'ai réussi 12 questions sur 15. Faites mieux!
  • guibourg
    À partir d'aujourd'hui, 1er décembre, pour économiser l'électricité, j'éteins tous mes appareils informatiques avant de me coucher.
  • guibourg
    N'y a-t-il rien que notre Association puisse faire en guise d'engagement pour la sauvegarde de notre planète, celle que nous laissons à nos enfants?
    ImageDes petits gestes, comme dit Hélène ou comme sur le logo de la page du comité de l'Environnement, «Un geste par jour». Nous sommes 1500 au secteur. Peut-on encourager des actions, les initier, les publiciser, les coordonner? Je ne veux pas mettre un fardeau additionnel dans votre vie, croyez-moi; chacun a déjà son lot, mais d'un autre côté, peut-on simplement regarder le train passer? Ne peut-on pas simplement faire certaines choses différemment.
    Je donne un exemple avec La Noria. Pourquoi le Conseil sectoriel n'étudierait pas la possibilité suivante: demander à nos membres qui veulent recevoir le bulletin en version PDF seulement. Nous économiserions peut-être 15%. Ce pourcentage pourrait être remis à un projet d'école verte Bruntland, de maison de jeunes, d'une autre OSBL, engagés dans une action pour éduquer ou pour sensibiliser à prendre soin de notre maison commune.
    Peut-on cesser du jour au lendemain d'être éducatrice ou éducateur? Engageons-nous ensemble envers nos jeunes!
  • princessemo
    • 5. princessemo Le 25/10/2015
    Merci à Hélène Riberdy devenue responsable du comité de l'Environnement et du développement durable! Hélène est "membre du Comité des retraités Brundtland (CRB), représentant Lanaudière, constitué de retraitées et retraités de l'enseignement qui se sont engagés activement au sein du mouvement EVB-CSQ lors de leur carrière. Ces derniers sont très actifs et sont présents dans toutes les régions du Québec. Ils donnent des formations, appuient le personnel des établissements dans leur planification et leurs projets EVB-CSQ, participent aux cérémonies de reconnaissance EVB-CSQ, tiennent des kiosques, etc. Pour eux, il n'y a « pas de retraite pour les valeurs EVB-CSQ ».
  • yvanbr
    • 6. yvanbr Le 08/07/2015
    Merci maître d'oeuvre (collègue Michel) d'être le premier @ ajouter ta pierre @ l'édifice environnemental de notre organisation d'ÉDUCATEURS RITraité-e-s !
  • guibourg
    • 7. guibourg Le 30/06/2015
    Il y a quelque temps, une amie m'a fait part de son besoin d'un portable, à prix modique.Je lui ai recommandé une entreprise dédiée à la réinsertion de jeunes (18 à 35 ans) dans le monde du travail, http://insertech.ca . Les ordinateurs sont recyclés, mais j'ai confiance que l'entreprise répondra à vos besoins. J'ai des amis qui y ont acheté un portable dont ils sont satisfaits.