L'importance et le déroulement des jeux virtuels

  • Par gilau
  • Le 23/02/2021
  • 0 commentaire

                                                                                                                            Telework 4985839 960 720

Actuellement, avec la pandémie et le confinement, nous avons perdu notre réseau social. Nous sommes éloignés de nos familles, de nos amis et de nos groupes communautaires. L’isolement a un gros impact sur la santé physique et psychologique.

Il peut avoir de graves conséquences chez les personnes âgées comme chez les plus jeunes. Il peut augmenter l’anxiété et le stress, amener des troubles du sommeil, mener à une perte d’autonomie et plusieurs autres effets très néfastes et parfois plus graves. J’ai instauré les soirées de jeux virtuels dans ma famille pour contrer la monotonie du confinement, briser l’isolement et garder le cerveau actif. Plusieurs personnes du groupe m’ont dit attendre avec impatience ces soirées de jeu.

Une soirée de jeux se déroule dans la joie. Ce n’est pas une compétition. Comme on ne peut pas voir tout ce qui se passe dans chacune des maisons, on fait confiance. Quelques jours avant notre rencontre, j’envoie une invitation aux membres du groupe avec la date, l’heure, le nom du jeu choisi et le matériel utile pour cette soirée. Si nécessaire, je fais parvenir des copies des cartes de jeu ou de pointage.

Le soir venu, on prend quelques minutes pour jaser et ensuite on se prépare pour la partie. J’explique le jeu et les règles. On lance le dé pour déterminer l’ordre des joueurs. La partie peut commencer. 

Cette semaine, nous avons joué au Yum. Le YUM a pour but de compter le plus grand nombre de points en formant des combinaisons de dés. Lorsque le joueur brasse les 5 dés pour la première fois, il doit nous dire ce qu’il voit et ce qu’il fait. Par exemple : « Je mets de côté, les deux dés avec un six et je brasse les 3 autres dés. Je vais essayer de faire 5 pareils. »

Il peut brasser jusqu’à 3 fois maximum. En cours de brassage, il a le droit de changer d’idée et décider de faire autre chose, mais il doit le dire à haute voix. Ceci permet aux autres joueurs de suivre le jeu sans voir les dés. À la fin de la troisième brasse, il devra écrire ses points sur la feuille de pointage. C’est au tour du joueur suivant et ainsi de suite. Le joueur qui a le plus de point gagne la partie. C’est un jeu simple et qui fait travailler nos méninges. On s’amuse tout en partageant quelques anecdotes et commentaires sur l’actualité. Comme le dit le slogan, " L'essayer c'est l'adopter ! "

Gilau

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !