Retraite (Indexation)

Responsable du comité

Therechaput2

Thérèse Chaput, responsable du comité de la retraite (indexation)

 

 

 

À l'AREQ(CSQ), on va de l'avant

Des responsables aux communications de la Région Laval-Laurentides-Lanaudière font état des nombreux services que rendent les retraitées et retraités.

Vidéo réalisée au mois de mai 2018 grâce à la participation de Thérèse Chaput, Isabelle Gagné, Ginette Grenier, Hélène Leblanc, Laura Martinez, Diane Ouimet, Louise Ouimet, Victor Sabino et Claudine Texier.

Caméraman: Jean-Pierre Cloutier
Production sur Youtube: Michel Bourgault

L'indexation: est-ce que ça avance?

À votre question, je réponds: NON 

Depuis 2004, je m’implique dans le dossier de l’indexation et je me fais régulièrement poser la question: Est-ce que ça avance? Et ma réponse est toujours la même: NON.

Même quand le gouvernement ouvre une porte, il la referme aussitôt. Je donne en exemple ce qui se passe depuis le printemps 2017. Le président du conseil du trésor, monsieur  Coiteux, a invité sept associations de personnes retraitées à faire partie d’une table de discussion qu’il appelle Tribune de discussions.

PnggroupediscussionL’objectif selon ses prétentions, est de discuter des problèmes vécus par les personnes âgées. Cependant, dès la première rencontre, les représentants du gouvernement ont tenu à préciser que ce n’était pas une table de consultation, mais bien de discussions. Ils ont ajouté et c’est le bout que je préfère, qu’il ne serait nullement question d’indexation. Waou!! C’est de toute beauté! Tu invites les personnes retraitées à venir «discuter» de ce qu’elles vivent et elles ne pourront pas parler de la coupure de l’indexation qui les appauvrit. Cherchez l’erreur. C’est simple, inviter les personnes retraitées à parler, ça paraît bien, surtout à la veille d’une année d’élection. Vouloir régler leurs problèmes, c’est une toute autre affaire. Ce que je souhaite fortement, c’est que les personnes qui nous représentent, ne suivent pas la règle imposée par le gouvernement et profitent justement de cette Tribune pour parler des conséquences graves de la non-indexation de nos rentes sur la vie des personnes retraitées et sur leur situation financière.

Maintenant, si vous vous vous demandez si ça vaut la peine de continuer, là, je réponds : OUI. Parce qu’il ne faut jamais baisser les bras, car si nous, on se tait, personne ne va la réclamer à notre place. Quand je regarde les gains que nous avons faits tout au long de notre vie active, je constate qu’ils l’ont été grâce à la persévérance de celles et ceux qui les réclamaient. « Changeons l’impossible en possible! »

Actuellement, la pleine indexation de nos rentes n’est surtout pas à l’ordre du jour du gouvernement actuel, car depuis son accession au pouvoir, il a plutôt fait, dans presque tous les services, des coupures qui se chiffrent en milliards. Ayant engrangé un beau bas de laine, il pourra en 2018, année électorale, faire un tas de promesses de distribution d’argent. Plusieurs économistes insistent pour dire que la distribution sera en millions alors que les coupures ont été en milliards, ce qui fait que le contribuable en restera avec moins d’argent dans ses poches. Le gouvernement semble s’acheminer vers une promesse de baisses d’impôt. Alors, expliquons-lui que c’est plutôt une rente de retraite indexée dont nous avons besoin.

Note 1: Il y a eu, jusqu’à maintenant, deux rencontres de la Tribune de discussions. Nous aurons d’ici décembre ou janvier un résumé de ces rencontres.
Note 2: L’AREQ développera et publiera sous peu un document d’information et de sensibilisation à l’égard de la perte de pouvoir d’achat des personnes retraitées des   secteurs public et parapublic, attribuée notamment à la désindexation de leur rente de retraite du RREGOP.

Thérèse Chaput
(article publié dans La Noria, novembre 2017.

Rapport annuel à l'AGS 2017

3ème capsule vidéo

On a vu certains démagogues, pour gagner des votes, prêcher l'austérité en campagne électorale et laisser entendre que les travailleuses et travailleurs retraités du secteur public, coûtaient cher au Trésor de l'État. C'est pour ça que nous tenions à expliquer et rappeler d'où vient la rente qui est versée au personnes retraitées représentées par l'AREQ.

Crédit vidéo: AREQ (CSQ) Lanaudière - Septembre 2016

2ème capsule vidéo

Quand des personnages publics en autorité et leurs porte-parole ou d'autres faiseurs d'opinions émettent des propos irréfléchis sur les personnes âgées, tels «Les personnes âgées représentent une charge pour la société», on sent combien ils sont partiaux et injustes. Nous avons voulu dans cette courte vidéo dresser un tableau plus complet de la réalité que nous vivons en tant que retraités et membres actifs de la société.

Crédit vidéo:
AREQ(CSQ) Lanaudière - Mai 2016

 

1ère capsule vidéo

Version 2

Pour contrer le mythe que «Le système de santé coûte cher à cause des personnes âgées», un premier atelier de travail a eu lieu le 18 janvier 2016 pour rassembler des faits et bâtir un scénario, et le 25 janvier un second atelier pour filmer la première capsule vidéo. 
Pour corriger un problème de son, nous avons fait un second tournage de cette vidéo, le 6 janvier 2017. Voyez le résultat ! 

Crédit video:   AREQ(CSQ) Lanaudière - Janvier 2017
 

Départager mythes et faits sur la retraite

En avez-vous assez des mythes sur les retraitées et retraités «gras durs» et ce qu'ils coûtent au système de santé?

Nous nous sommes retroussé les manches; autour de Thérèse Chaput nous avons constitué une équipe pleine d'entrain: Louise Lavergne, Monique forest, Jean-Pierre Robert et Michel Bourgault.

Puis, nous nous sommes mis à la recherche des faits.
 

 

 

 

 

 

 

 

Crédit photo:
Angel Nieto
Depositphotos.com

Fusion CARRA/RRQ

Le 23 novembre, nous étions une vingtaine du secteur de Lanaudière, réunis à l'hotel Day's Inn à Blainville, pour écouter une personne ressource de la FTQ nous parler du Grand Chantier de la Retraite. Madame Marie-Josée Naud, conseillère en éducation pour la FTQ, nous a parlé de la fusion CARRAC/RRQ, faits, enjeux et conséquences.

L'Observatoire de la retraite

Le sous-titre du site internet est COMPRENDRE POUR MIEUX AGIR COLLECTIVEMENT.
Qui fait partie de cet organisme? Vous en connaissez peut-être, puique deux représentants de l'AREQ(CSQ) paraissent dans la photo: Michel Gagnon, 1er vice-président (au centre de la photo) et Johanne Freire, conseillère à la sécurité sociale, notamment le dossier de la retraite (à droite de la photo).
Marie-Josée Naud de la FTQ, notre conférencière du 23 novembre 2015 sur la fusion CARRA/RRQ, en fait partie bien qu'elle ne paraisse pas sur la photo.
Visitez le site web l'OBSERVATOIRE DE LA RETRAITE, et lisez ou, mieux, abonnez-vous au bulletin.

Crédit photo: Normand Rajeotte
Observatoire de la retraite

Indexation des rentes: enjeux et conséquences

  Cliquez ci-dessous sur la flèche >  

Tout savoir sur le Comité consultatif

Résultats de recherche d'images pour « comité consultatif sur les services aux retraités et les enjeux de l'indexation »

Voici l'heure juste sur le Comité consultatif sur les services aux retraités et les enjeux de l'indexation.

Cliquez sur ce lien:2016 fevrier l heurejuste2016 fevrier l heurejuste (441.06 Ko)

Rapport annuel de la CARRA

  • Nom du fichier : Rapport annuel carra 2014
  • Taille : 7.47 Mo
Télécharger
Carra

Questions relatives à votre régime de retraite.

Dans cette section, la CARRA répond sommairement aux questions de nature générale qui sont fréquemment posées par les participants et les prestataires des principaux régimes de retraite qu’elle administre.  Ces questions sont regroupées selon la clientèle visée. Pour y avoir accès, cliquez sur la catégorie qui vous intéresse.

Position de l'AREQ à propos de l'indexation

Au dernier congrès, les propositions suivantes ont été acceptées:

  • Que l'AREQ accentue ses démarches sur le dossier de l'indexation de la rente de retraite versée par la Carra dans le but d'améliorer la forme actuelle pour ses membres actuels et futurs, jusqu'à la pleine indexation.
  • Que l'AREQ fasse des représentations pour qu'un représentant mandaté par les retraités de la CSQ fasse partie de la Table de négociation avec le gouvernement lorsque des dossiers concernant l'indexation sont discutés.
  • Que les retraités puissent nommer eux-mêmes leurs représentants au Conseil d'administration de leur fonds de retraite et que ces représentants fassent rapport régulièrement aux membres de l'évolution de leurs fonds.

Principale conséquence d'une indexation partielle

Comme vous le savez, présentement votre rente est indexée selon trois formules:
1. Rente avant juillet 1982: indexée à 100%
2. Rente après juillet 1982: IPC - 3%
3. Rente après juin 2000: 50% de l'IPC
Conclusion: votre rente est indexée partiellement depuis 1982. Ce qui veut dire que chaque année la valeur de votre rente diminue.

Quelle sera la valeur de votre rente après 20 ans de retraite?
Cela dépend de l'année à laquelle vous avez pris votre retraite.
Prenons deux cas: une enseignante ou un enseignant qui a pris sa retraite en 1999;
                               une enseignante ou un enseignant qui a prendra sa retraite en  2005.
Note. Le calcul est fait sur 35 ans de service.

Premier cas: retraité de 1999
Nombre d'années avant 1982: 18
Nombre d'années après 1982: 17
Nombre d'années après 2000: 0

Donc, 17 années de sa rente sont indexées partiellement.

Deuxième cas: retraité de 2005
Nombre d'années avant 1982: 13
Nombre d'années après 1982: 17
Nombre d'années après 2000: 5

Donc, 22 années de sa rente sont indexées partiellement.

Principale conséquence: plus le retraité est jeune, plus il est pénalisé.
On estime qu'en 2025, si rien n'est fait, la rente d'un grand nombre de retraités ne vaudra plus que 75% de la valeur actuelle.

Plus on vieillit, plus la valeur de notre rente diminue... 

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires

  • Georges Ricard
    • 1. Georges Ricard Le 15/09/2016
    Message à l'équipe de production.
    Je suis fier de votre initiative. Rétablir la vérité est essentiel. De plus, consolider son message grâce à Jean de la Fontaine est une "fabuleuse idée" ! Bravo à l'équipe!
    Georges Ricard
  • carmenchatelain
    • 2. carmenchatelain Le 30/01/2016
    Bravo pour la réalisation de cette première capsule vidéo! Vous avez bien raison d'en être fiers.
    Le contenu présenté par vous quatre est clair, net et précis. Message bien pensé et pertinent. En ce qui concerne la technologie, félicitations à l'équipe qui a rendu possible la réalisation de ce vidéo. Beau travail! Cela suscite en moi le désir de voir prochainement la 2e capsule vidéo.
  • guibourg
    Quand j'étais jeune enseignant, dans les années 70, je m'estimais chanceux simplement d'avoir déniché un poste et je croyais bien mériter mon salaire et les bénéfices marginaux, dont la promesse d'une rente de retraite. Aujourd'hui, avec ma rente je vis honnêtement sans trop m'inquiéter du lendemain. Il n'en est pas de même pour beaucoup de retraités qui estiment avoir beaucoup contribué aux jeunes et à la société et qui se voient aujourdhui serrés dans leur budget. On estime à 50% la proportion des femmes retraitées qui vivent pauvrement.

    Avez-vous remarqué que le gouvernement n'hésite pas, à force de lois, à remettre en question les promesses de salaire différé que constituait notre plan de retraite? Qu'en sera-t-il pour chacune et chacun de nous dans 5 ou10 ans?

    C'est pourquoi je pense important de s'intéresser aux changements dans l'administration de nos fonds de retraite. Et je pense que par solidarité nous devrions toutes et tous nous y intéresser. Vous pouvez le faire bien tranquillement devant votre ordinateur ou sur votre tablette numérique en visitant l'observatoire de la retraite: http://observatoireretraite.ca/.