Action sociopolitique

Responsable au comité de l'action sociopolitique: Françoise Pagé

Je suis à la recherche de personnes qui seraient intéressées à m’accompagner dans ce nouveau départ. Ensemble, nous serons davantage en mesure d’élaborer des projets et répondre adéquatement aux attentes des membres.

Si cela vous intéresse, vous pouvez me rejoindre au 450 760-9199 ou  envoyer un courriel  à l’adresse suivante: francoise.eleonore@videotron.ca

Extrait de La Noria de novembre 2017

 La Charte de la langue française

 Lorsque le Parti québécois prend le pouvoir en 1976, René Lévesque, premier ministre du Québec, confie la tâche à Camille Laurin, ministre d’État au Développement culturel, de corriger la loi 22. 

 C’est un projet de grande ampleur, car cette nouvelle loi touchera à la langue d’enseignement, à la législation, à la justice, à l’administration et aux affaires. Pour certains, c’est beaucoup plus qu’une loi, c’est une politique linguistique. 

 Mais lorsque Camille Laurin s’attaque à ce dossier, la table est déjà mise. Dans les années 1960, la classe ouvrière (qui est de langue française en majorité) est préoccupée par le français. Les patrons sont unilingues anglais. Tout se passe en anglais même les conventions collectives. 

 Donc, quand le Parti québécois adopte la loi 101, il est soutenu par tout un peuple. La loi a eu des répercussions dans tous les secteurs de la société québécoise. Par exemple, aujourd’hui, les Québécoises et les Québécois gagnent un meilleur salaire. Certains sont à la tête d’entreprises et d’autres sont chefs de file dans la recherche. 

 Le 26 août 2017, nous avons fêté le 40e anniversaire de l’adoption de la loi 101 au Québec. Nous pouvons être fiers de cette Charte qui a fait avancer le Québec sur tous les plans. Continuons à nous tenir debout, car transmettre une langue, c’est aussi transmettre une culture. 

 

Rapport annuel à l'AGS 2017

Suite à une formation du responsable régional, voici un mot de Françoise

Le responsable régional au Comité sociopolitique a participé à une journée de formation et d’information sur deux sujets, le premier traitant de la perte d’autonomie et le milieu de vie chez les aînés et le deuxième sujet traitant de l’accord économique et commercial Canada-union Européenne (Libre échange).

Beaucoup de discussions ont été soulevées concernant le manque d’informations sur les services offerts aux aînés et ce, dans toutes les régions. Il ne faut pas hésiter à s’informer auprès de nos CLSC.

Pour le sujet traitant de l’Accord économique et commercial Canada-union Européenne (Libre échange). L’on comprend mieux pourquoi la Belgique a tardé à signer l’entente. Beaucoup d’inquiétudes suite à la signature de l’entente. Pour en citer quelques-unes : la démocratie, l’agriculture, l’environnement, l’emploi (PME), le droit des consommateurs non protégé, le prix des médicaments, la perte de contrôle sur nos services publics et la justice fiscale. Juste à titre d’exemple, saviez-vous qu’environ 17,000 tonnes de fromage sont importées au Canada? Ce qui engendre des pertes de revenu de plus de 150 millions de dollars pour 5,600 producteurs Québécois. Je vous joins aussi deux articles intéressants à ce sujet.

http://www.ledevoir.com/culture/livres/484464/essai-quebecois-un-secteur-agricole-quebecois-a-la-croisee-des-chemins

Espérant que ces quelques informations sauront vous intéresser. J’en profite pour vous souhaiter de joyeuses fêtes.

Un message de la nouvelle responsable

Chers membres

Actuellement, la société est dans une période de grand questionnement. Des changements philosophiques s’amorcent et nous pouvons penser que le virage sera social, solidaire.
Comment l’AREQ-Lanaudière devra-t-elle se positionner face à tous ces nouveaux constats?
 
Le comité sociopolitique se conscientise face à tous ces enjeux et espère trouver auprès de plusieurs organismes les informations nécessaires afin  de répondre adéquatement aux grands changements. Pour cela, nous pourrions organiser des causeries (soit en après-midi ou en soirée) qui nous renseigneraient sur divers aspects de ces changements.
 
Le comité, en collaboration avec tous les autres comités, et cela en respectant les valeurs et les principes de notre association, sera en mesure de prendre des initiatives et d'être présent activement dans la société.
 
Je suivrai des formations à l’automne et je vous reviendrai avec de nouvelles données.
En attendant, bon été !                          
Françoise Pagé
  • 4 votes. Moyenne 4.75 sur 5.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire